Chronique littéraire

English
Accueil
Qui sommes-nous ?

Libre opinion
Serge Brousseau Morin


Chronique littéraire
Richard Chartier


Point de vue
Roland Michel Tremblay


Critiques Littéraires
Pierre Salducci


Paris Gay Pride 2002

Gay Londres
Roland Michel Tremblay


Passage - Vernissage
Exposition virtuelle
Patrice Bégin


Entre les oreilles
Cyril (Tops Musique et DVD, France et Québec)

Tu sais pas quoi ?
Cyril (les tops du monde)

Coup de coeur BD
Maryjo


Dossiers
Yves Gauthier

Partenariat
Liens

Forum du Marginal



Archives


Richard ChartierChronique littéraire

Décembre 2002



Au sommaire







Entrevue avec l'auteur

Roland Michel Tremblay

par Richard Chartier



Une version éditée de cette entrevue est parue dans le magazine gai québécois RG, édition du 7 novembre 2002.


Questions à Roland Michel Tremblay



-Votre nom ressemble étrangement à un auteur connu, est-ce pour cela que dans votre prénom on retrouve "Roland"?


Roland Michel TremblayMes parents voulaient m'appeler Michel Tremblay lorsque je suis né en 1972, mais parce que mon oncle se nommait ainsi, ils m'ont également donné le nom de mon père Roland. Aujourd'hui je suis bien heureux de pouvoir me distinguer du grand Michel Tremblay, autrement il serait bien difficile de faire la distinction. Je suis également gai et j'écris du théâtre et des romans. Cependant je suis né à Québec, à 7 ans j'ai déménagé au Saguenay-Lac-St-Jean où toute ma parenté habite et je n'ai jamais habité Montréal. Donc le contenu de mes écrits et mon style diffèrent de ceux de Michel Tremblay. Je suppose que je le complète bien, comme lui mon œuvre est assez autobiographique. J'aimerais cependant que l'on me considère comme un auteur à part entière et indépendant. C'est peut-être pourquoi je n'ai jamais vraiment mis d'énergie à écrire de nouvelles pièces de théâtre et à faire monter mes deux premières pièces appelées La Légende de Val-Jalbert et Antoine/Antonia, Amour et Médiocrité.



-Qu'est-ce qui vous a incité à vivre à Londres?


Comme mon roman L'Attente de Paris publié aux Éditions iDLivre le confirmera, j'étais en amour avec Paris. Il me fallait partir à n'importe quel prix pour y étudier la littérature française à la Sorbonne. La seule façon que j'avais de demeurer en Europe l'année suivante était de prendre un visa pour le Royaume-Uni où j'ai d'ailleurs terminé ma maîtrise en littérature française à l'Université de Londres.

Après 7 ans à Londres je dois avouer que je préfère bien davantage les Londoniens aux Parisiens. J'espère pouvoir y demeurer aussi longtemps que possible, mais je dois demander un nouveau visa sous les bases que je vis avec mon copain Mark depuis 1995. Ce ne sera pas facile.



-Pouvez-vous nous décrire votre parcours littéraire?


Mon parcours littéraire est très varié, j'ai écrit à peu près tous les genres littéraires et maintenant en deux langues. J'ai dernièrement participé à l'écriture et au contenu scientifique d'une série télévisée de science-fiction pour NBC, Discovery Channel et Fireworks Entertainment. Ceci m'ouvre de nouveaux horizons du côté anglophone et j'ai bien l'intention de me lancer dans l'écriture de scénarios en anglais dans les prochains mois. Même mon livre de poésie l'Anarchiste est maintenant traduit en anglais et devrait être publié chez un éditeur londonien très bientôt. Je n'en dis pas plus pour l'instant.

J'écris depuis que j'ai 10 ans, sérieusement depuis que j'en ai 15. Comme je viens de fêter mes 30 ans, j'écris depuis plus de 20 ans. C'est l'an dernier seulement que j'ai réussi à faire publier quatre de mes livres chez un éditeur de Paris qui m'a trouvé sur Internet. Je n'ai plus fait d'efforts chez les éditeurs depuis 1995, date où mes livres ont été mis en ligne sur mon site l'Anarchiste Couronné Littérature. En peu de temps j'accumulais plus de 20,000 visiteurs par mois sur ce site littéraire qui présente également les livres d'autres auteurs.

Vaut mieux être lu qu'être publié je crois, voilà pourquoi j'ai une clause dans mon contrat d'édition qui me permet de garder en ligne mes livres publiés. Bien sûr j'aurais aimé être publié au Québec, je suis d'ailleurs surpris qu'un éditeur de Paris se soit montré intéressé. Il faut dire qu'iDLivre s'intéresse davantage à la francophonie et distribue ses livres autant dans la francophonie mondiale qu'en France.



-Qu'est-ce qui vous inspire pour élaborer vos récits?


Avant c'était tout simplement ma propre vie amplifiée à l'extrême. Bien sûr il faut vivre une vie suffisamment intéressante pour en faire de bons livres. Alors je suis parti pour Paris en 1994, j'ai habité New York, Toronto et Bruxelles pour finalement m'installer à Londres un an plus tard. Depuis je n'ai cessé de voyager à travers l'Europe, car mon principal emploi durant les cinq dernières années était de produire des conférences européennes dans les télécommunications et l'informatique.

Aujourd'hui j'aimerais parler d'autre chose que de moi et j'aime bien travailler sur des histoires intéressantes à raconter. En particulier mon roman de science-fiction The Relative Universe que j'écris en ce moment en anglais et mon travail sur la série de télévision de science-fiction qui n'ont plus rien à voir avec moi. En un sens on peut dire que la longue crise existentielle qui a marqué la plupart de mes premiers livres est maintenant chose du passé. Mais c'est certain qu'elle refera surface dans le futur, car mon mal de vivre ne semble pas vouloir partir avec l'âge, au contraire.



-Qu'est-ce qu'on retrouve dans vos livres? Parlez-vous de la vie gaie?


Je parle énormément de la vie gaie dans mes livres puisque c'est autobiographique. L'Attente de Paris est la version roman de mon journal appelé Underground, donc un compte rendu précis de ma vie à l'époque de mes études à l'Université d'Ottawa et de mon départ pour Paris. Le héros Julien est hétérosexuel dans le roman mais le livre présente encore un important contenu gai.


Pour plus d'informations sur le livre l'Attente de Paris, visitez :
Le Livre-Français (France) Archambault (Québec)


L'AnarchisteL'Anarchiste est un recueil de poèmes noirs qui est de loin mon livre le plus populaire. C'est un livre à scandale ouvertement gai qui raconte un peu ma vie et mes aventures lorsque je suis arrivé à Londres. C'est le livre qui m'a ouvert les portes des Éditions iDLivre. Cela est étrange car personne ne vend de la poésie de nos jours, je suis donc bien heureux d'être reconnu pour cela, d'autant plus que je suis loin de me considérer tel un poète.



Informations sur l'Anarchiste : Le Livre-Français - Archambault



Denfert-Rochereau est mon premier vrai roman fictif et je suis très satisfait du résultat. J'ai réussi à communiquer toute une philosophie spirituelle dans ce livre. Il faut dire que j'ai fait beaucoup de recherches afin de pouvoir parler en connaissance de cause des sociétés secrètes en France et en Angleterre. J'aime bien l'idée d'un personnage homosexuel atteint du sida qui tente de se guérir par la spiritualité et qui est enfermé dans les catacombes de Paris à Denfert-Rochereau. J'ai pu également intégrer toute une partie sur une sorte de retour au Saguenay-Lac-St-Jean après des années d'absence. Tout cela coïncidait avec mon retour dans la région et aussi mon départ pour New York. Ce livre me semble m'avoir été dicté, ma vie s'organisait en fonction de son écriture. Bien que je ne sois pas séropositif, pour moi ce roman a été une aventure fantastique où j'ai pu analyser mon existence et en ressortir une certaine philosophie de vie.


Informations sur Denfert-Rochereau : Le Livre-Français - Archambault



L'Éclectisme, que je n'aurais jamais cru pouvoir publier, est à mon avis mon meilleur livre. Difficile d'accès, c'est également mon plus intime. C'est ma vie et mes pensées alors que je vivais à Londres, toutefois ces pensées sont plutôt philosophiques, presque de la science-fiction. L'Éclectisme est la remise en question de tout, et sans doute mon livre le plus anarchique sans même que l'on y retrouve le mot anarchie. Après avoir terminé l'Éclectisme et l'avoir vu sur ma table en un vrai livre publié à Paris, je me suis dit que je pouvais maintenant mourir, que j'avais tout écrit. Cependant je vivrai peut-être suffisamment longtemps pour écrire, comme Michel Tremblay, une quarantaine de livres. Pour l'Éclectisme, comme pour l'Anarchiste, il n'y a pas de demie mesure, on adore ou on déteste. Mais cela ne laisse pas indifférent.


Informations sur l'Éclectisme : Le Livre-Français - Archambault





-Est-ce que, selon vous, il est difficile de percer quand on est un jeune auteur?


Il est tout simplement impossible de percer lorsque l'on est un jeune auteur. Mon message aux nouveaux auteurs qui tentent de se faire publier est qu'il vous faudra beaucoup d'intelligence, de patience, de contacts et donc du social à faire dans les milieux littéraires afin d'être publiés. Le génie littéraire ne sera jamais découvert par les éditeurs, c'est pourquoi tous les grands auteurs ont d'abord publié à compte d'auteur.

Moi j'ai eu la chance d'être découvert à Paris par un vrai éditeur, cependant cela m'a pris des années. Comme je vivais à Londres il m'était difficile de faire du social et j'ai perdu patience après les refus de mes premiers écrits. Je n'ai plus tenté de me faire publier ensuite, j'ai attendu que les éditeurs me trouvent sur mon site. J'ai d'autres livres intéressants à publier, avis aux éditeurs québécois intéressés !



Roland Michel Tremblay-Est-ce que vous vous identifiez comme un auteur gai?


Gai, oui, engagé, non. Je ne suis pas là pour sauver les gais ou présenter une image positive de la communauté gaie. Je cherche avant tout à être honnête et à comprendre l'univers et l'humain dans son milieu, qu'il soit gai ou non. De toute manière je ne voudrais pas être catégorisé ainsi, même l'étiquette d'auteur est déjà trop pour moi. Je me suis construit un univers, j'ai tous ces livres et ces sites Internet, et c'est l'ensemble, l'œuvre que je laisserai après ma mort qui compte. Voilà pourquoi je ne m'occupe guère de la promotion de mon dernier livre, que je ne me suis même pas rendu au salon du livre de Paris alors que je suis un des auteurs les plus populaires des Éditions iDLivre.

Je parle à une conférence à l'Université de Tulsa dans l'État américain d'Oklahoma le 4 avril prochain et ce n'est pas en tant qu'auteur gai que l'on me présentera. C'est mon opinion que l'on ne devrait pas qualifier les auteurs selon leurs attirances sexuelles, et les auteurs gais ne devraient pas seulement écrire à propos des gais et des lesbiennes. N'empêche que je suis un auteur gai et j'écris à propos de l'homosexualité, mais pas exclusivement.



-Est-ce que vos livres sont disponibles au Québec? Si oui, à quel endroit?


J'ignore quelles librairies au Québec ont commandé mes livres, mais je sais qu'il est possible de commander mes 4 livres publiés dans n'importe quelle bonne librairie. Il suffit de leur mentionner le nom du distributeur d'iDLivre au Québec qui est Édipresse (Site: www.edipresse.ca Courriel: Diffusion1@edipresse.ca Tél.: (514) 273-6141). Ils sont également disponibles sur le site d'Archambault.

Sinon, sur le site d'iDLivre on mentionne plusieurs endroits où l'on peut commander mes livres sur Internet comme les sites Le Livre-Français et À la Page: www.idlivre.com/rolandmichel.tremblay

Et n'oubliez pas que mes livres sont tous téléchargeables en entier gratuitement sur mon site littéraire appelé l'Anarchiste Couronné Littérature: www.anarchistecouronne.com



-Vous avez décidé d'assurer la continuité de la Toile gaie du Québec, pouvez-vous nous expliquer vos motivations?


J'étais le correspondant londonien de la Toile gaie du Québec et lorsque Pierre Goudreau m'a annoncé qu'il voulait découvrir de nouveaux horizons, je trouvais triste que les archives et tant de travail disparaissent. Je lui ai demandé si je pouvais mettre les archives en ligne si je créais mes propres sites gais, heureusement il a accepté.

Ainsi nous retrouverons bientôt plusieurs collaborateurs de la Toile gaie du Québec ainsi que leurs articles précédents sur deux nouveaux sites qui seront sans doute déjà en ligne lorsque vous lirez cette entrevue. Ces sites s'appellent Le Marginal (www.lemarginal.com) et The Marginal (www.themarginal.com).

Ce sera une bonne surprise en un nouveau concept non commercial. J'espère que vous aimerez, nous aurons justement un spécial Michel Tremblay d'ici la fin de l'année, ça promet.



Richard Chartier

Vous trouverez d'autres critiques de livres de Richard Chartier sur le site internet du magazine RG : www.rgmag.com


02-10-24


Retour en haut de page





Entrevue avec Roland Michel Tremblay, auteur du roman l'Attente de Paris


DES LIVRES POUR S'INSPIRER DE LA VIE!



RC : À la lecture de ton livre "L'Attente de Paris", j'ai constaté que tu utilises un style littéraire simple, direct et qui évite d'utiliser des mots trop "intellectuels". Est-ce volontaire de ta part ?

Roland Michel TremblayRM : Cette question est très intéressante car en effet l'Attente de Paris a un seul niveau d'interprétation et c'est écrit d'une façon spontanée. Cependant ce n'est pas le cas de mes trois autres livres publiés qui sont tous très différents les uns des autres, même du point de vue du style littéraire.

Par exemple, l'Éclectisme est davantage un essai philosophique qui utilise même un jargon relatif à la science fiction, pour ne pas mentionner Star Trek. Et Denfert-Rochereau est davantage un roman dont le style est plutôt littéraire.

C'est volontaire, mais cela a une explication. J'écris toujours deux livres en même temps. Un qui est mon journal qui sera transformé en un roman, comme l'Attente de Paris qui a sa version journal appelée Underground que l'on retrouve sur mon site (www.anarchistecouronne.com). Et un autre livre que j'écris en parallèle et qui est une œuvre littéraire fictive qui diffère de mon existence, mais s'en inspire tout de même. Ce deuxième livre est d'un style plus recherché, sans contenir cependant de mots trop intellectuels qui ne viennent pas naturellement. Je ne suis pas un de ces fervents littéraires qui croient qu'il faille un dictionnaire pour lire un livre ou que les mots compliqués prouvent la qualité d'une œuvre.

On m'a souvent dit que l'Underground était meilleur que la version roman l'Attente de Paris, car c'est beaucoup plus instantané. Mais il faut être connu afin de réussir à faire publier un journal, donc j'en fais des versions romans différentes, transformant le héros d'un être gai à un être hétérosexuel.

On pourrait m'accuser de ne pas m'affirmer en transformant mon journal en des romans hétérosexuels, mais je le fais pour une seule raison : pour ne pas enlever l'intérêt du journal qui lui aussi sans doute sera publié un jour. Alors vaut mieux que le roman diffère de l'original, sinon le journal ne sera jamais publié.



L'Attente de ParisRC : Ton personnage principal, Julien, est souvent en proie à des révoltes contre la société, son fonctionnement et ses principes. Peut-on affirmer qu'il te représente ?

RM : Je suppose qu'il est un anarchiste en attente d'être couronné, ce qui est le titre de mon site littéraire (l'Anarchiste Couronné Littérature) et donc le titre qui couronne toute mon œuvre. J'aime dire que je ne suis pas un anarchiste, ou du moins pas un anarchiste politique, mais on dirait que ça revient toujours dans mes livres. J'ai même un livre qui s'appelle la Révolution où l'anarchie et la révolte sont également les sujets du livre, bien que ce soit plus songé que l'Attente de Paris.

Il n'y a aucun doute que Julien c'est moi, puisque le livre était un journal à l'origine. J'ai même la version Underground Uncut (non coupée, non corrigée) sur mon site qui contient 650 pages de plus que l'Attente de Paris. Dans cette version j'entre dans bien des détails inutiles pour un roman, mais qui aident à comprendre les passages du roman.

Cette version Uncut est le livre le plus populaire de mon site l'Anarchiste Couronné et je pense que je vais l'enlever bientôt. Car lorsque l'on dit trop ce que l'on pense, on se fait attaquer ensuite sur des détails que l'on pensait un jour et que l'on ne pensait plus le lendemain. Et vraiment, je n'y vais pas avec le dos de la cuillère à propos de mes profs et du système. Je pense qu'il y en a assez dans la version Uncut pour me poursuivre en justice ! Juste pour dire, dans les romans, en tant qu'auteurs, nous sommes très gentils et mesurés.

Pour plus d'informations sur le livre l'Attente de Paris, visitez :
Le Livre-Français (France) Archambault (Québec)




RC : Le roman nous présente des personnages qui vivent d'incessants remous intérieurs, plongeant dans l'incertitude et le doute face à leur destin. Ce tableau que tu nous dépeins de jeunes gens en crise d'identité, à la recherche d'un sens à leur vie, est-il représentatif de la nouvelle génération ? Si oui, n'est-ce pas un peu décourageant pour l'avenir ?


RM : Je suis tout à fait convaincu que mon expérience est l'expérience de la majorité des étudiants, et un peu plus tard dans le livre, l'expérience des étudiants québécois qui vont étudier à l'étranger.

Il est très difficile de planifier sa vie un mois à l'avance alors que les universités nous acceptent ou non dans un programme trois jours avant le début des cours. Et lorsque c'est Paris, il faut toute une révolution pour que cela survienne, et bien des miracles. La bureaucratie internationale n'a plus de limites. Comme si la seule raison d'être des gouvernements était de passer de nouvelles lois contraignantes, et qu'avec le temps cela devienne impossible même de respirer.

Mais je suis convaincu que nous suivons tous une destinée. J'ai écrit 14 livres, j'ai un éditeur de Paris qui en a publié quatre, un autre éditeur de Paris qui est intéressé à en publier d'autres, ma destinée se dessine bien à l'horizon. Mais même avec cette certitude que notre destinée va bien, il y a toujours les doutes et les misères, et oui cela se reflète dans mes livres.

Cela m'a pris des années pour enfin être publié, et cela, pas grâce aux éditeurs québécois qui ignorent encore mon existence. Mais cela n'est plus important alors que nous avons la France, la Belgique, la Suisse et la population francophone de l'Afrique pour nous apprécier. Sans compter que je reçois parfois jusqu'à 8000 visites par mois sur mon site. J'ai même été invité à parler tous frais payés à des conférences aux États-Unis et en Roumanie. Alors j'ai enfin le droit d'espérer et de croire qu'il existe un avenir pour la nouvelle génération.

En ce qui concerne ma crise existentielle, elle n'est peut-être pas si représentative de la nouvelle génération. Je ne me souviens pas d'avoir rencontré tellement de gens en crise d'identité ou à la recherche d'un sens à leur existence. Mais si cela est représentatif de la nouvelle génération, et oui il est possible que ce soit le cas, alors ce n'est pas décourageant car il existe une vie après les études, un succès à trouver, une possibilité de s'en sortir. Et finalement je suppose qu'on finit par se ranger. Mais pas dans mon cas, bien sûr, car même le succès littéraire ne remplira pas mon vide existentiel, qui est sans doute le thème principal de tous mes livres.



RC : Julien est hétérosexuel et ne semble pas s'offusquer outre mesure d'offres ouvertement sexuelles d'amis gais, même que parfois il nous paraît ouvert à une expérience homosexuelle. Crois-tu que cet aspect du personnage ne reflète pas plutôt un fantasme que certains gais entretiennent d'avoir une baise avec un hétéro ou bien si, selon ton expérience, des hétéros peuvent être effectivement tentés par une relation sexuelle avec un autre gars ?


RM : Julien paraît avoir toute une histoire à propos des gais et une tentation à ne pas être fidèle à sa blonde, parce que dans le livre original, Underground, il est gai. Dans la version roman j'ai dû éteindre tout cela tout en gardant la majeure partie du livre. Alors il est maintenant un hétéro pro-gai, et a des amis gais.

Apparemment il est possible de coucher avec des hétéros en général, mais cela ne m'est jamais arrivé. Cependant certains hétéros ont cet intérêt envers moi, mais je me demande toujours si c'est parce que je suis gai ou si c'est ma personnalité qu'ils apprécient.

L'Attente de Paris, pris en son contexte, montre un Julien hétéro avec des amis gais qui ont un intérêt envers lui. Comme plusieurs hétéros que je côtoie, Julien semble apprécier cet intérêt des gais envers lui bien qu'il ne couchera jamais avec eux.

Je dois avouer que, dans l'Attente de Paris, Julien est devenu un gai dans le placard. Il semble vouloir être gai, il a des amis gais qui le désirent, mais est incapable d'aller plus loin parce qu'il veut être fidèle à sa blonde. C'est la transposition du personnage que je suis en étant gai mais en voulant demeurer fidèle à mon copain. Cela devient intéressant dans la version roman, car il est supposé être hétéro tout en étant confronté aux mêmes événements.



RC : Lorsque Julien arrive à Paris pour ses études de maîtrise en littérature, rien ne va plus dans sa vie y compris sa relation amoureuse. L'accueil des Parisiens et le système universitaire français sont décrits comme lourds, bureaucratiques et sans aucun sens de la compassion ni de la solidarité. Y a t-il un lien entre les mauvais moments dans la vie de Julien et l'accueil glacial des Français ou si cela se déroule effectivement de cette façon ? Est-ce là une critique de la société française ?


RM : Puisque tout ce qui est décrit dans ce roman est effectivement survenu, je puis dire qu'il s'agit de la réalité. C'est sans doute une critique du système français et des Parisiens, et cela n'était pas rose. Mais j'ai entendu bien des histoires d'étudiants étrangers qui sont venus étudier au Canada, et ça m'a semblé encore plus noir. Alors peut-on en vouloir aux Français ?

Comment il faut comprendre le roman, est que Julien n'a qu'un seul rêve, aller à Paris. Et lorsque cela survient, il comprend que le système universitaire français est un enfer très difficile à s'adapter comparé au système canadien. Lorsqu'un français a une maîtrise en littérature, il connaît tout. Toutes les différentes grammaires de la langue française selon les siècles et toute la langue latine. Lorsqu'un québécois a une maîtrise en littérature faite au Québec, il ne connaît rien du tout de la littérature. Alors comment s'adapter ? Impossible, à moins de se mettre enfin à travailler, et encore. Le système français laisse la chance au coureur, mais seulement 30 % passeront les cours.

Cependant il ne fait aucun doute dans mon esprit que certains Français sont horribles et hostiles. Être québécois m'a énormément aidé, juste à cause, je dirais, de Roch Voisine et Céline Dion. Ils semblent avoir changé l'attitude des Français envers le Québec. Avant eux, je ne pense pas que le sentiment français aurait été aussi clément à mon endroit. Je voudrais mentionner également qu'un étudiant africain ne bénéficie certainement pas des avantages qu'un étudiant québécois bénéficie lorsqu'il débarque à Paris. J'ai donc été chanceux, bien que cela ait été très difficile.

C'est ce sentiment hostile parisien qui m'a fait retourner au Canada au lieu de continuer ma maîtrise à Paris. Et c'est seulement les regrets de ce retour qui m'ont fait revenir à Londres, car il m'était impossible de revenir en France à cause des lois de l'immigration.

La fin de cette histoire où Julien obtient finalement sa maîtrise en littérature à l'Université de Londres se retrouve dans la suite de la trilogie Underground que l'on retrouve sur mon site. La suite s'appelle l'Attente de New York et l'Attente de Londres. Mais comme les versions romans ne sont pas encore prêtes, les livres s'appellent respectivement Mind The Gap et No Way Out.



RC : Ton livre a été publié par les éditions iDLivre.com. Peux-tu me parler de ce qui s'est passé lorsqu'ils ont pris l'initiative de t'éditer ?


RM : Au départ, sous le nom de l'Anarchiste Couronné, je souhaitais partir ma propre maison d'éditions. Mais après quelques recherches intenses et considérant mes ressources, il m'a été impossible jusqu'à maintenant de le faire.

Avec le temps iDLivre Éditeur est arrivé dans le décor. iDLivre est une nouvelle maison d'éditions moderne de Paris remplie de nouvelles idées, dont l'accès gratuit aux livres sur l'Internet, les téléphones mobiles et les Pocket PC, tout en imprimant et distribuant les livres. Pour plus d'informations à ce sujet, je vous invite à écouter l'entrevue que j'ai donnée à Radio-Canada et qui se retrouve sur mon site : www.anarchistecouronne.com/radiocanada.htm

C'est iDLivre qui m'a contacté en premier, après une visite de mon site. Ils ont finalement décidé de publier quatre de mes livres parce que, selon leurs dires, ils étaient incapables de décider entre les quatre livres que je leur avais envoyés. Ils étaient surtout intéressés par l'Anarchiste, un livre assez scandaleux et ouvertement gai. Cela m'a bien surpris, pour un livre que j'avais effacé mais dont j'ai retrouvé une vieille copie sur mon ancien ordinateur portatif que j'avais prêté à un ami.

Je crois qu'ils étaient moins intéressés par l'Éclectisme, mais comme c'était le livre qui avait été publié en extraits à deux reprises par des gens qui y croyaient, dont Guérin Éditeur et un magazine aux Pays-Bas, ils ont décidé de le publier également.

Je pense que la maison d'éditions iDLivre s'intéresse plus particulièrement à la littérature francophone hors France, et cela implique des auteurs qui parlent de toutes ces lois d'immigrations, de l'impossibilité d'habiter en France et des difficultés d'adaptation lors de l'emménagement dans un nouveau pays. L'Attente de Paris a la qualité de montrer qu'il est aussi difficile pour un Québécois d'emménager en France que pour, par exemple, un Algérien. Cela dénotait sans doute un intérêt, car la croyance populaire en France est qu'un Québécois peut habiter à Paris assez facilement.



RC : Tu as également écrit d'autres ouvrages dont un recueil de poèmes. Explique moi en quelques mots le contenu de chacun de ces livres.


RM : Ce qui est passionnant à mon avis dans les quatre livres publiés, c'est que bien qu'ils soient tous très différents au niveau du style d'écriture et du contenu, ils ont tous été écrits à la même époque : lors de mon arrivée à Paris puis mes séjours à Toronto, New York, Bruxelles et Londres. Lire ces quatre livres en dirait long sur mon existence et qui je suis, car ma vie y est là, éparse à toutes les pages. Je doute qu'aucun de ces livres n'ait vu le jour si j'étais demeuré au Saguenay-Lac-St-Jean à faire un bac en ingénierie comme c'est la mode dans ma famille.

L'Attente de Paris est mon journal, donc un compte rendu précis de ma vie à cette époque. L'Anarchiste est un recueil de poèmes noirs (si on veut) qui est de loin mon livre le plus populaire. C'est le livre qui m'a ouvert les portes d'iDLivre. Cela est étrange car personne ne vend de poésie de nos jours, je suis donc bien heureux d'être reconnu pour cela, bien que je sois loin de me considérer tel un poète ou un Rimbaud. Certains de ces poèmes ont été publiés à plusieurs reprises dans plusieurs magazines et livres dont la revue l'Envol en Ontario, les Saisons Littéraires et Poètes Québécois d'Aujourd'hui 1994-1997 au Québec. J'ai justement reçu ce matin Poètes des Saisons des Poètes, Anthologie 1994-2001 publié chez Guérin Éditeur qui présente plusieurs de mes poèmes anarchiques. Ce qui confirme ce que j'ai toujours cru : on devient poète par accident.

Denfert-Rochereau est mon premier vrai roman fictif et je suis bien heureux du résultat. J'avais peur, non pas de ne pas être capable de l'écrire, mais de ne pas avoir la motivation de le terminer. Je dois avouer que cela m'a été pénible à écrire, mais j'ai tout de même réussi à communiquer toute une philosophie spirituelle dans ce livre dont je suis assez fier. Il faut dire que j'ai fait beaucoup de recherches afin de pouvoir parler en connaissance de cause des sociétés secrètes en France et en Angleterre. J'aime bien l'idée d'un personnage qui tente de découvrir la spiritualité, enfermé dans les catacombes de Paris à Denfert-Rochereau. Et j'ai pu également intégrer toute une partie sur une sorte de retour au Saguenay-Lac-St-Jean après des années d'absence. Tout cela coïncidait avec mon retour dans la région et aussi mon départ pour New York. Ce livre me semble m'avoir été dicté, ma vie s'organisait en fonction de son écriture. Donc pour moi ce roman a été une aventure fantastique où j'ai pu analyser mon existence et en ressortir une belle philosophie.

L'Éclectisme, que je n'aurais jamais cru pouvoir publier, est à mon avis mon meilleur livre. Difficile d'accès, c'est également mon plus intime. C'est ma vie et mes pensées alors que je vivais à Londres, mais c'est vague, c'est philosophique, c'est presque de la science fiction. L'Éclectisme est la remise en question de tout, et sans doute mon livre le plus anarchique sans même que l'on y retrouve le mot anarchie. Après avoir terminé l'Éclectisme et l'avoir vu sur ma table en un vrai livre publié à Paris, je me suis dit que je pouvais maintenant mourir, que j'avais tout écrit. Et comme il m'est difficile de me remettre à l'écriture, j'ai encore tendance à penser que c'est vrai. Cependant je suis en parfaite santé et somme toute je vivrai peut-être suffisamment longtemps pour écrire, comme Michel Tremblay, une quarantaine de livres. Alors j'espère bien retrouver mon inspiration bientôt. J'ai d'ailleurs plusieurs livres encore non terminés, dont un livre de science fiction en anglais qui avance très bien et qui s'appelle The Relative Universe.



RC : "L'Attente de Paris" et tes autres publications sont-ils présentement disponibles en librairie au Québec ou ailleurs dans les pays francophones ? Si oui, est-il possible de savoir à quels endroits ?


RM : J'ignore quelles librairies au Québec ont commandé mes livres, mais je sais qu'il est possible de commander mes 4 livres publiés dans n'importe quelle bonne librairie. Il suffit de leur mentionner le nom du distributeur d'iDLivre au Québec qui est Édipresse (Site: www.edipresse.ca Courriel: Diffusion1@edipresse.ca Tél.: (514) 273-6141). Ils sont également disponibles sur le site d'Archambault.

Sinon, sur le site d'iDLivre on mentionne plusieurs endroits où l'on peut commander mes livres sur Internet comme les sites Le Livre-Français et À la Page: www.idlivre.com/rolandmichel.tremblay

Et n'oubliez pas que mes livres sont tous téléchargeables en entier gratuitement sur mon site littéraire appelé l'Anarchiste Couronné Littérature: www.anarchistecouronne.com



RC : Quels sont tes projets pour l'avenir ?

RM : Me marier et avoir des enfants. Oups, ce que je radote. Je suis déjà marié et divorcé (voilà pourquoi j'habite encore à Londres après 7 ans) et j'ai déjà trois chats. Mes projets pour l'avenir sont donc de vivre de ma littérature, et c'est déjà commencé, j'ai le droit de rêver.

J'aimerais bien aussi un jour rencontrer Michel Tremblay pour lui botter le cul et lui dire comment il m'a été impossible de me faire publier au Québec ayant son nom et en étant moi aussi gai. Je blague, bien sûr...

Au moins Michel Tremblay doit savoir que j'existe maintenant, car une recherche sous son nom conduit tout droit à mon site. Alors c'est déjà un résultat, il sert encore à quelque chose en ce qui concerne la relève littéraire.



RC : Roland Michel, merci d'avoir bien voulu répondre à mes questions.

RM : C'est moi qui te remercie pour avoir pris le temps de me lire et de me poser des questions précises sur mon roman l'Attente de Paris.


Richard Chartier

Vous trouverez d'autres critiques de livres de Richard Chartier sur le site internet du magazine RG : www.rgmag.com



Retour en haut de page





Archives des nouveaux articles





NOUVEAU Une trilogie littéraire émouvante signée Jean-Paul Tessier

-La déportation des homosexuels: une honte pour l'humanité:

-Les oubliés de la mémoire de Jean Le Bitoux, éd. Hachette Littératures, 2002
-Moi Pierre Seel, déporté homosexuel, éd. Calman-Lévy, 1994
-La déportation des homosexuels, Onze témoignages, Allemagne 1933-1945, Lutz Van Dijk, éd. H&O, 2000

-Seconde entrevue exclusive avec l'auteur Didier Godard
-Entrevue exclusive avec l'auteur Didier Godard
-Lancement à Paris: Manigances, Roman par Denis-Martin Chabot
-De Superbes Agendas, Éditions Broquet
-Roman Gai : "Du côté des garçons", Alex George
-Comédie de Moeurs Légères: "La nuit des reines", Michel Heim
-Roman Gai : "Dix petits phoques", Jean-Paul Tapie
-Essai : "Le péché, la bête et l'homme", Direction de Jean-François Bouvet, Le Seuil
-Revue : Sélection du Reader's Digest, juillet 2003
-Entrevue : MANIGANCES, Roman pour adultes, Denis-Martin Chabot
-SERIAL FUCKER, Journal d'un barebacker, Erik Rémès
-Les fleurs sauvages du Québec, Tome I et II, Lise Daigle et Pierre Daigle
-Attirer les oiseaux chez soi, Suzanne Brûlotte
-Aménagement paysager pour le Québec, Techniques pratiques pour le jardinier, Larry Hodgson et Judith Adam
-Samuel de Champlain, Père de la Nouvelle-France, F. Légaré
-Antoine Labelle, L'Apôtre de la colonisation, Pierre Couture
-Revue: Fleurs, plantes, jardins
-Revue: Sélection du Reader's Digest, Avril 2003
-Rencontre avec l'auteur Pierre Salducci
-Histoire de guerre
-Le Retour - Introduction
-Récit : Du fond de ma cabane, Éloge de la forêt et du sacré, Jean Désy
-Roman : Un amour de Salomé, Linda Leith
-Roman : Ring, Normand Cazelais
-Roman : La Porte du soleil, Elias Khoury
-Revue : Avant/Après : les secrets des plus belles Salles de bains
-Revue : Guide complet d'initiation à la Culture hydroponique
-Littérature gaie : « Le couple homosexuel et le droit », Flora Leroy-Forgeot et Caroline Mécary
-Essai : « Un poète en politique : les combats de Victor Hugo », Henri Pena-Ruiz et Jean-Paul Scot
-Essai : « Jean Girard, musicien en Nouvelle-France », Élisabeth Gallat-Morin
-Essai : « Plaidoyer pour la paix », Érasme, Traduit du latin et présenté par Chantal Labre
-Loisirs : « Étiquette et règles de golf pour tous », Pierre Allard
-Un essai de Jean-Paul Dubois pour mieux connaître l'Amérique profonde : « Jusque-là tout allait bien en Amérique »
-Un roman d'enquête de Guillaume Prévost qui se déroule à la Renaissance dans les rues de Rome : « Les sept crimes de Rome »
-Des suggestions de cadeaux : des livres sur les oiseaux et les champignonsDes revues intéressantes et passionnantes pour les amateurs d'oiseaux et du Moyen-Âge
-Le fameux et bouleversant livre de Michel Dorais : « Mort ou fif »
-Le thriller de William Bayer : « Mort d'un magicien »
-Un beau bouquin sur la nature : « Les prodigieux secrets de la nature »
-Les extraordinaires guides d'identifications des éditions Broquet sur les oiseaux québécois
-Entrevue avec Roland Michel Tremblay parue dans la magazine RG
-Entrevue exclusive avec Roland Michel Tremblay à propos du roman « l'Attente de Paris »



Archives des anciens articles (à venir)

  • Mystérieux Mozart
  • Les souffles du monde / Spiritualité
  • Nouvelles / Masculins singuliers
  • Biographie de Madonna et Fleurs, Plantes et Jardins
  • Faussaires et suggestion de Pâques pour les jeunes
  • Léonard de Vinci, les "jardiniers paresseux", propriétaire d'un immeuble à revenus...
  • Éric Laurent au sujet de la maladie de la vache folle.
  • Aussi, un essai concernant la fondatrice de l'hôpital Ste-Justine...
  • La biographie de Rimbaud, ce poète gai, fascinant et troublant...
  • Maurice Duplessis Duras Marguerite Gabriel Valérie De quoi demain Bilan de vie




Retour en haut de page